"Les travaux de votre bassin mois par mois"

Par le biais de cette page, nous vous proposons des conseils pour les travaux à effectuer sur votre bassin.
Nous espérons ainsi vous faciliter l'entretien de votre bassin d'agrément.
Cliquez sur le lien pour revenir aux pièces d'eau (Nos pièces d'eau Ôz' et bio)

Mois de janvier

Les travaux à faire

Il est d'usage de ne rien faire autour du bassin, en dehors d'une surveillance habituelle des poissons...

Plantes aquatiques
Les coups de gel des semaines précédentes ont normalement accéléré la fin de végétation de certaines plantes. Il convient de couper toutes les tiges fanées des iris, pontéderias, sagittaires, thalias (toujours couper 10 cm au-dessus de la surface de l'eau).

Entretien des plantes
Les nymphéas ont parfois encore des feuilles qu'il faut maintenant enlever rapidement avant qu'elles ne se désagrègent dans l'eau.

Pour les régions plus froides où le gel pourrait encore être présent, vous pouvez ménager une zone toujours libre de glace en utilisant un aérateur.

Les autres végétaux ne demandent pas de soin particulier en cette période.

Entretien
Si le bassin a une bonne couche de vase et que des feuilles d'arbres y sont tombées à l'automne, vous pouvez avoir un début de prolifération d'algues vertes. Il vous faudra les enlever à la main car il est trop tôt pour utiliser des bactéries anti-nitrates.

Poissons et batraciens
Les poissons ne demandent pas de soin particulier en cette période.

Les grenouilles rousses vont bientôt commencer à se reproduire. Il suffit d'un rayon de soleil pour les voir apparaître au bord du bassin.

les bassins

Mois de février

Les travaux à effectuer

Ceux sont les mêmes que pour le mois de janvier.

les bassins

Mois de mars

Les travaux à effectuer

Plantes aquatiques
Le printemps approche et les plantes aquatiques se réveillent ! Partout, dans le bassin et le jardin, sortent bourgeons et jeunes pousses (Phragmites, Euphorbias, Hémérocalles, Iris...). Même les nymphéas montrent un début de végétation avec quelques feuilles en surface pour les variétés les plus précoces.

Les Aponogetons continuent leur floraison hivernale débutée depuis la fin de l'automne. Les cardamines (violets) accompagnés par les Calthas palustris (jaune et cultivar blanc) nous offrent une multitude de fleurs. Les primula rosea ainsi que les primevères de l'Himalaya (primula denticulata) font émerger leurs corolles de fleurs.

Quelques petits travaux peuvent être effectués avant la remise en route de la filtration qui interviendra dès que les beaux jours seront définitivement là (plus de risques de gelés tardives). A l'aide d'un aspirateur spécifique bassin, vous pouvez nettoyer les rebords, enlever les quelques feuilles qui seraient encore présentes...

N'oubliez pas qu'il ne faut pas se précipiter et attendre le réveil naturel des poissons avant de remettre en route tout le système de filtration (mi-mars).

Dès que la température de l'eau du bassin atteindra 10 °C vous pourrez utiliser des bactéries hétérotrophes pour aider le bassin à se rééquilibrer : réduction de la vase, équilibre général, anti-nitrates (contre les algues filamenteuses).

Poissons et batraciens
Suivant les régions de France, vous pourrez bientôt recommencer à nourrir les pensionnaires.

Pensez à distribuer des vitamines sur les premières rations alimentaires destinées à vos poissons. Cela permettra à vos koï et poissons rouges de reconstituer rapidement leurs défenses immunitaires.

Les poissons rouges vont bientôt se reproduire. Vous pouvez utiliser des cordes de frai placées dans une zone peu profonde, sous environ 25 cm d'eau afin de récupérer les pontes :

• soit pour l'élevage en les transférant dans un autre bassin ou un aquarium
• soit pour limiter la population en détruisant les oeufs ainsi récupérés
Les grenouilles rousses ont pondu leurs premiers oeufs : gros amas gélatineux, avec un petit point noir au centre de petites billes d'un cm de diamètre.

les bassins

Mois de avril

Les travaux à effectuer

Plantes aquatiques
Les plantes aquatiques vont commencer à poindre, les tiges sortent de l'eau, les feuilles des nénuphars s'étalent à la surface du bassin. Vous pouvez débuter vos plantations, changer de place les végétaux, diviser les nénuphars... installer de nouvelles variétés. Mais ne vous pressez pas : il y a le temps... jusqu'en juillet. Avec les températures de ce début de printemps, certaines plantes ont pris de l'avance, d'autres du retard... laissez-leur une chance avant de vouloir les enlever.

Pour les bassins bien exposés et situés au Sud, vous pouvez diviser et rempoter vos nymphéas. Faites attention à ne pas enfoncer trop profondément la portion de rhizome portant les départs, car elle peut pourrir.

De nombreuses plantes aquatiques ou de marécage (aponogeton, caltha palustris - alba, cardamine, lysichitum, menyanthes trifoliata (trèfle d'eau), peltyphyllum peltatum, primula rosea et denticulata, sagittaria graminea) sont en fleurs en ce moment

Avec le printemps qui s'installe, la vie dans le bassin et dans le jardin qui se réveille, c'est le moment, si cela n'a pas été fait en mars, de remettre en route la filtration.

Si vous n'avez pas rentré votre appareil UV dans un local hors-gel, vérifiez qu'il n'ait pas été endommagé par le gel. Profitez-en pour nettoyer la gaine de quartz, et éventuellement changer la lampe UV qui continue de fonctionner mais qui perd de la puissance avec le temps.

Lors de la remise en route de la filtration mettez des bactéries de démarrage dans le fond de votre filtre afin d'accélérer son efficacité et de réduire dans le temps les nettoyages des masses filtrantes.

Poissons et batraciens
Les Koï mangent également depuis mars, surveillez bien leur sortie de léthargie, éventuellement adjoignez à leur nourriture de base des vitamines liquides pour les aider à reprendre des forces et à se préparer pour la période de frai qui se rapproche... les poissons rouges étant en plein dedans depuis les premiers rayons de soleil de mars.

Les grenouilles rousses ont déjà pondu leurs oeufs, les têtards grossissent, les crapauds se reproduisent, les grenouilles vertes commencent à prendre possession du bassin et les mâles se font entendre. Les premières libellules quittent leur univers aquatique pour s'envoler à la recherche de quelques insectes.

Prenez garde aux hérons qui reviennent dans les garde-manger que nous leur offrons !!! Si vos Koï deviennent subitement craintives à votre approche, méfiez-vous, un héron est peut-être passé avant. Pour l'éloigner, il faut l'empêcher d'accéder à l'eau. Tendez du gros fil nylon de part et d'autre du bassin, à 30/40 cm au dessus de l'eau partout où le héron peut avoir pied. En l'empêchant ainsi d'accéder au bord du bassin, on peut espérer qu'il se lasse et ne revienne pas de si tôt.

Les bassins

Mois de mai

Les travaux à effectuer

Plantes aquatiques
Il est très utile, dans un bassin, d'avoir des plantes qui démarrent leur cycle végétatif, tôt en saison : aponogeton, caltha palustris, élodée crispa, iris pseudacorus, ranunculus, sagittaires, stratiotes aloides (photo ci-dessous), trèfle d'eau.

Si vous voulez compléter la flore de votre bassin, c'est la pleine saison pour l'achat des végétaux. Vous pouvez aussi mettre de l'engrais à diffusion lente (engrais spécifique pour bassins) dans les pots de vos plantes les plus gourmandes (nymphéa, lotus, thalia, pontéderia, butomus). Les plantes qui ne seront pas reparties d'ici la fin du mois seront considérées comme disparues et seront remplacées. C'est le moment d'introduire des plantes flottantes : en plus du côté esthétique, elles épurent le bassin, font un peu d'ombre et participent activement à la lutte contre les algues.

Les plantes en fleur ce mois-ci : Acorus calamus, Aponogeton, Baldeila ranunculoides, Carex sp. (grayi, pendula), Dactylorhiza majalis (Orchis des marais), Geum rivale, Gratiola officinalis, Houttuynia cordata, Iris pseudacorus, Iris laevigata variegata, Iris sibirica, Iris setosa, premiers Nénuphars en fleurs (par ordre de floraison : Rose nymphe, Albatross, Gladstonia, René Gérard, James Brydon, Marliacea chromatella et M. rosea, Escarboucle, Firecrest, Colonel Welch), Lysimachia thyrsiflora et nummularia, Myosotis palustris, Nuphar lutea, Primula japonica, Rheum palmatum (rhubarbe d'ornement), Sisyrinchium sp., Typha minima, Valeriana officinalis... Les Lotus montrent leur premières feuilles flottantes, les suivantes s'élanceront dans les airs.

Matériel
Il est temps de surveiller l'encrassement du filtre, il est recommandé de toujours le nettoyer partiellement. Lavez la moitié des masses de filtration dans une bassine contenant de l'eau du bassin, essorez-les bien, remettez en place, réensemencez en bactéries et recommencez l'opération la fois suivante avec les autres masses de filtrations. En échelonnant ainsi le nettoyage, vous gardez toujours une réserve de vie bactérienne dans vos substrats, ce qui évite un déséquilibre biologique de l'eau.

Observez le bon débit de la pompe pour déceler le colmatage du filtre. Nettoyez avec une brosse la crépine de la pompe. Attachez un câble à la pompe pour la sortir de l'eau. Ne tirez jamais par le câble électrique (risque de perte d'étanchéité) ni par le tuyau (risque de casse au niveau de la volute ou du raccord).

Avec l'arrivée des chaleurs et du soleil, vous pouvez assister à une explosion du développement des algues vertes unicellulaires (phytoplancton) et des algues filamenteuses. Pour les premières, l'utilisation d'un UV (2W par m³ d'eau) peut se révéler nécessaire. Pour les secondes, il faut enlever le plus gros à la main en attendant le réveil complet de la végétation qui devrait faire concurrence aux algues et leur supprimer la nourriture.

Poissons et batraciens
Après la reproduction des grenouilles rousses fin février, début mars, c'est au tour maintenant des grenouilles vertes qui se font à nouveau entendre dans nos bassins.

Les poissons rouges ont commencé leur seconde période de frai et les koï montrent des signes de fébrilité, prémices du ballet aquatique qu'elles vont nous offrir ce mois-ci. Vous pouvez installer des supports de frai ou des plantes oxygénantes, dans 15 à 20 cm de profondeur d'eau, si vous désirez augmenter vos chances de reproduction. Ne comptez pas sur la survie des plantes oxygénantes après le passage des koï... c'est juste un support pour les oeufs qu'il faudra retirer une fois les géniteurs passés dessus plusieurs fois. Après les poissons dévorent leurs oeufs.

Les bassins

Mois de juin

Les travaux à effectuer

Plantes aquatiques
Divisez le papyrus.

Les beaux jours se sont installés, les nénuphars apportent un peu d'ombre au bassin. Pour augmenter leur floraison, on peut les fertiliser et enlever régulièrement une partie du feuillage le plus ancien en laissant 4 à 5 feuilles par fleur. Si les feuilles se tachent de marron et se séparent toutes seules du rhizome, il faut suspecter une attaque de moisissure (Pithium) au niveau du collet. C'est le résultat d'une culture inadaptée (terre trop riche, trop profonde, mauvaise qualité de l'eau, PH trop acide, rhizome recouvert par de la terre...) à laquelle il faudra remédier de façon urgente si l'on ne veut pas perdre la plante.

La meilleure chose à faire est de récupérer une partie saine du rhizome (mettre du charbon de bois sur les coupes) et de la replanter temporairement dans un substrat sain (sable par exemple). Dès que les racines se développent et que le feuillage pousse, vous pouvez la transplanter dans un panier rempli de terre adaptée.

Pour éviter un envasement rapide du bassin, retirez au fur et à mesure les fleurs et feuilles fanées. Vous pouvez utiliser une pince coupante montée sur un grand manche afin d'atteindre les végétaux éloignés du bord. (attention à ne pas percer accidentellement la bâche...)

Les plantes aquatiques sont en pleine croissance, vous pouvez les diviser, les rempoter, sans crainte, elles auront le temps de s'implanter dans leur nouvel environnement avant l'hiver.

Si vos Lotus, Thalia, Pontederia, ne sont pas très vigoureux, n'hésitez pas à mettre dans chaque pot 2 ou 3 pastilles d'engrais spécifique (pastille nénuphars ou osmocote 6 mois 10-11-18). Dans les régions plus " froides ", cette opération, sans conséquence sur le biotope et l'équilibre, permet d'obtenir une belle floraison des Lotus.

Matériel

Nettoyez la pompe du bassin.
Pensez à vérifier l'état du filtre et des pompes car les algues filamenteuses nombreuses peuvent les colmater rapidement. Suite à un traitement anti-algues, n'oubliez pas d'enlever le maximum d'algues mortes afin d'éviter un envasement du bassin et une surcharge du filtre en matière organique.

Pour le bien-être des poissons, il peut être utile de faire fonctionner en continu les cascades permettant une bonne circulation de l'eau. Cependant, dans le cas de petits bassins, il faut veiller à ce que cette action ne réchauffe pas trop la température de l'eau.

Vous pouvez aussi laisser fonctionner un diffuseur d'air (aérateur de bassin) qui permet un bon brassage air/eau. Veillez à ce qu'aucune goutte d'eau ne tombe sur les feuilles de nymphéa car vous assisteriez alors à la disparition rapide des feuilles et il n'y aurait pas de floraison.

Il arrive parfois que des algues, ou des sortes de petites éponges viennent colmater et obstruer les sorties des tuyaux (retour de filtration par exemple). Faites une inspection régulière, cela évite une montée en pression du filtre, et permet un écoulement plus régulier de l'eau.

A cette saison, il est fréquent de perdre un centimètre d'eau par jour ensoleillé (la présence d'un jet d'eau, d'une cascade amplifie le phénomène). Pas d'affolement inutile, le bassin, en cas d'une baisse du niveau, n'a pas forcément une fuite ...

Afin de compenser l'évaporation naturelle, utilisez l'eau de pluie (récupérée et décantée dans une citerne ou récupérateur d'eau) ce qui permet de stabiliser à terme la dureté et le PH de l'eau. L'eau de pluie, en faisant baisser une dureté élevée, peut aussi contribuer à lutter contre la prolifération d'algues filamenteuses.

Poissons et batraciens
Les besoins en énergie des poissons augmentent également. D'ici la fin du mois, vous apercevrez peut-être les premières naissances de poissons rouges de l'année (alevins de 2/3 cm).

Vous (ou vos voisins avec lesquels vous êtes fâchés) en avez marre d'entendre les grenouilles vertes coasser à longueur de journée... Bonne nouvelle : elles deviennent en cette période plus discrètes.

Les bassins

Mois de juillet

Les travaux à effectuer

Plantes aquatiques
Les vacances arrivent... les Nénuphars qui ont bien fleuri en début de saison font une pause; ils feront à nouveau des fleurs d'ici quelques semaines. C'est le moment de leur donner à nouveau un peu d'engrais et de couper les feuilles et les fleurs fanées pour éviter un envasement du bassin.

Vous pouvez encore effectuer toutes vos plantations aquatiques. C'est le moment des coups de foudre lorsque l'on se promène dans les magasins spécialisés. Vous pouvez craquer, car bien souvent les bassins ne sont pas assez plantés et 95 % des espèces proposées sont rustiques. Vous les retrouverez donc l'année suivante, comme vos autres vivaces de massif.

Pour lutter contre les pucerons, évitez tout traitement nocif pour la faune. Immergez les feuilles de vos nénuphars pour noyer les insectes. Ce sera un régal pour les poissons.

Les plantes en fleur ce mois-ci : Alisma plantago et parviflora, Eichhornia crassipes, Iris ensata (syn. kaempferi), Iris laevigata, Jussiaea grandiflora (envahissante), Lythrum salicaria, Mentha aquatica, Nymphoides peltata, Ranunculus lingua, Sagittaria latifolia, sagittifolia et japonica, Saururus cernuus, Typha latifolia, gracilis et angustifolia. Les Lotus montrent leurs premières fleurs.

Entretien avant les vacances
Si vous partez en vacances moins de quinze jours, les poissons attendront votre retour sans soucis. Pour une plus longue période, essayez de trouver une personne qui pourra nourrir vos poissons une ou deux fois par semaine et s'assurer que tout fonctionne bien. Rappelez bien les consignes et éventuellement fournissez un récipient qui corresponde exactement à la dose de nourriture à distribuer. Il n'y aura ainsi pas de risque de pollution due à un sur-nourrissage.

Quelques jours avant de partir, faites le tour de l'installation, nettoyez préventivement vos pompes, une partie du filtre, ajoutez les bactéries de Biomasse et tout ira bien.

Supprimez les algues.
Pour supprimer (pendant quelques temps) les algues de la cascade, il faut couper la circulation de l'eau au plus fort de l'ensoleillement pendant 1/2 heure (ou +). Une fois grillées par le soleil, donnez un bon coup de brosse et c'est reparti pour quelques semaines.
Avec les fortes chaleurs et l'ensoleillement, vous pouvez avoir beaucoup d'algues filamenteuses... Traitez, avec un produit biologique avant votre départ pour éviter un colmatage de la pompe ou des masses de filtration en votre absence.

L'évaporation peut faire baisser le niveau d'eau de plus d'un centimètre par jour (soleil + vent + cascade) . Prévoyez une mise à niveau quelle que soit la taille du bassin, sinon des plantes peuvent se retrouver à sec à votre retour. Vous pouvez utiliser un mécanisme automatique style chasse d'eau ou bien faire arriver l'arrosage automatique près du bassin et programmer une arrivée de X litres d'eau tous les jours.

Attention, plus la température de l'eau monte, plus le taux d'oxygène dissout baisse. L'équilibre peut alors se rompre surtout en présence d'une surpopulation ou d'une quantité trop importante de plantes oxygénantes, d'algues filamenteuses ou même de phytoplancton qui, la nuit, consomment de l'oxygène et recrachent du dioxyde de carbone. Le taux d'oxygène dissout peut alors être très faible en tout début de matinée. Soyez vigilant et intervenez dès les premiers signes (poissons qui pipent à la surface) en augmentant l'oxygénation (voir ci-dessous).

Poissons et batraciens
Augmentez l'oxygénation.

Si vous prévoyez l'achat de poissons, vous pouvez vous équiper d'une glacière avec un ou deux pains de glace. Votre fournisseur placera ainsi le poisson (dans son sac gonflé à l'oxygène) à l'abri de la chaleur des voitures. A cette époque toujours rester vigilant lors de l' introduction de poissons .
Les poissons, dans les bassins de petite taille ou ayant une faible profondeur (50/60 cm), peuvent commencer à souffrir un peu de la chaleur et surtout du manque d'oxygène. Mettez en route les aérateurs, les fontaines, les cascades... Enlevez éventuellement quelques tiges de plantes oxygénantes si elles sont devenues envahissantes afin d'éviter un excès de consommation d'oxygène lorsque la photosynthèse s'arrête la nuit.

On peut donner à manger plusieurs fois par jour (de petites quantités qui sont consommées dans les cinq minutes) tant que la température du bassin ne dépasse pas 20/22 °C, Au-delà les besoins en énergie des poissons sont moins importants : réduisez le nombre de repas.

Les bassins

Mois de août

Les travaux à effectuer

Que faire en ce mois d'août dans le bassin...? Eh bien ! Pas grand-chose, si ce n'est profiter pleinement de votre jardin aquatique. Vous pouvez toujours tailler les plantes envahissantes, entretenir les nymphéas (couper les fleurs et feuilles fanées), nourrir les poissons, nettoyer partiellement la filtration.

Il s'agit là d'un entretien normal. Il est toujours temps sur le début du mois d'ajouter des plantes aquatiques, après il sera trop tard pour qu'elles reprennent correctement avant l'automne et la fin de la végétation (risque de non redémarrage au printemps suivant).

Les conseils d'entretien du bassin pour juillet restent d'actualité, introduire régulièrement des bactéries dans le filtre afin de maintenir une bonne filtration biologique jusqu'à son arrêt, à la fin de l'automne.

Rabattez les tiges sur la végétation abîmée, supprimez les feuilles mortes qui pourraient corrompre l'eau.

Par forte chaleur, un apport d'eau fraîche au jet oxygénera et rafraîchira l'eau de votre bassin.

Les bassins

Mois de septembre

Les travaux à effectuer

Plantes aquatiques
Même si ce mois de septembre est plutôt agréable, c'est la fin des plantations dans le bassin (sauf dans le Sud de la France). Il est trop tard aussi pour la division des plantes... Vous attendrez maintenant les mois d'avril et de mai. En revanche, c'est le début de la période de plantation des vivaces terrestres qui assurent à l'année le décor autour du bassin.

Il faut continuer à entretenir la végétation du bassin, tailler, couper les inflorescences des plantes qui se ressèment facilement (Alisma, Mimulus, Lythrum…).

Les nymphéas demandent un brin de propreté (fleurs et feuilles fanées).

On laissera tranquilles les Thalias, Pontederia, Lotus qui ont besoin de récupérer l'énergie contenue dans les vieilles feuilles pour préparer leur hivernage et leur prochaine saison. Si vous devez couper des tiges taillez 10 à 15 cm au-dessus du niveau de l'eau (sauf nénuphars bien sûr !)

Exception faite pour les végétaux envahissants, il faut éviter de tailler trop tôt la végétation, car les plantes vont alors émettre de nouvelles pousses qui, trop jeunes, ne passeront pas l'hiver, mettant ainsi en danger la reprise de la souche au printemps. Bien attendre que les tiges soient complètement sèches.

Maintenant il faut éviter d'intervenir dans le bassin, afin de permettre le meilleur hivernage possible à vos pensionnaires. Si le filtre est encrassé vous pourrez faire un avant dernier nettoyage avant l'arrêt complet de la filtration. Vous pouvez aussi commencer à vous équiper : cloche anti-gel, aérateur (à placer à l'abri du gel et de l'humidité), filet anti-feuilles, bactéries...

Pour les bassins ayant quelques années d'existence et présentant un dépôt de vase organique assez important (de 2 à 5 cm) vous pouvez, cet automne, introduire des bactéries qui vont minéraliser cette matière, la rendant sans danger pour vos poissons.

Pour tout ceux qui ne possèdent pas encore de bassin c'est le moment d'y songer, de prendre des mesures, de se renseigner auprès du personnel des magasins spécialisés qui est plus disponible à cette période de l'année. Vous pourrez faire le terrassement et mettre la bâche avant l'hiver... Remplir le bassin et laisser passer un peu de temps. Vous aurez ainsi au printemps un bassin prêt à accueillir les plantations puis les poissons. Le matériel de filtration ne sera installé qu'à ce moment sauf si vous désirez faire des essais au préalable (tuyaux, gaines électriques...). N'oubliez pas que les appareils UV sont gélifs...

Poissons et batraciens
Suivant votre situation géographique, vous pourrez commencer une cure de vitamines (2 ou 3 repas par semaine) à ajouter à la nourriture des poissons. Bien laisser le temps au produit d'imbiber les granulés.

Les petits de l'année atteignent 4/5 cm pour la première génération de poissons rouge, 6/7 pour les petites carpes Koï. Il faut qu'ils prennent des réserves pour passer au mieux l'hiver. Un nourrissage régulier de qualité est nécessaire, surtout si pendant vos vacances vos poissons ont quelque peu jeûné... Préférez toujours une nourriture dense et compacte à un aliment trop extrudé (volumineux mais léger).

Sauf en cas d'invasion massive, les naissances de l'année pourront être gardées dans le bassin jusqu'au printemps. Une sélection naturelle et une certaine mortalité constatée dans les jeunes de l'année, réduiront leur nombre. Vous pourrez faire au printemps une sélection des poissons que vous souhaitez garder. Vous pourrez toujours faire des échanges ou proposer ceux qui vous restent en trop. (rubrique petites annonces)

Attention cependant, la tentation est grande de vouloir tout conserver... La majorité des problèmes rencontrés dans un bassin provient uniquement d'un déséquilibre, d'un mauvais rapport, entre le volume du bassin, la capacité de filtration et le nombre de poissons. C'est un risque à ne pas prendre car vous pourriez vous retrouver avec plus aucun poisson assez rapidement.

Les bassins

Mois de octobre

Les travaux à effectuer

Plantes aquatiques
Il est temps de rentrer les plantes gélives (Cyperus, Eichhornia, Pistias, Nymphéas exotiques...) ou de les mettre sur le tas de compost avant qu'elles ne se désagrègent et participent à l'envasement du bassin.

Il existe dans le commerce des bactéries à mettre à l'entrée de l'automne et au début du printemps qui permettent de rééquilibrer le bassin et de lutter contre l'envasement. Ces bactéries travaillent jusqu'à 8°C, toute activité bactérienne s'arrête aux alentours de 4-5°C. Ces produits sont appropriés surtout pour des bassins ayant deux ou trois ans (et plus) ou des bassins récents qui n'arrivent pas à s'équilibrer (algues filamenteuses...).

Le filet anti-feuilles est indispensable maintenant. N'hésitez pas à retirer les feuilles mortes au fur et à mesure. Leur décomposition et le dégagement de gaz au fond du bassin peuvent engendrer des intoxications pendant la période hivernale.

La cloche anti-gel et son aérateur doivent être prêts à servir. Prévoir résistance chauffante pour les petits bassins.

Si les poissons cessent de s'alimenter (ce n'est logiquement pas encore le cas), il est conseillé de couper la filtration (sauf si votre installation permet le maintien d'une circulation ralentie l'hiver). La pompe et la tuyauterie (purgée) restent en place. Sous 40 cm d'eau la pompe ne craint rien. Penser à bien la nettoyer. Ne jamais mettre au sec la pompe, vous risqueriez de faire craqueler les joints d'étanchéité .

Coupez également toute cascade qui pourrait participer au rafraîchissement de l'eau en mélangeant les couches de surface froides avec celles plus profondes donc plus chaudes (l'hiver on gagne 1°C tous les 20 cm de profondeur).

Les filtres à UV doivent aussi être nettoyés. Vous pouvez en profiter pour démonter la gaine de quartz et changer la lampe UV afin d'avoir un appareil prêt pour le printemps. Ranger l'appareil UV dans un local hors gel sinon la gaine de quartz risquerait d'être abîmée.

Le filtre sera entièrement nettoyé, rincé et désinfecté, prêt pour le printemps. Ainsi vidé et propre, il peut rester dehors, à sa place habituelle. Au printemps vous n'aurez plus qu'à ajouter la zéolithe et des bactéries de démarrage pour le rendre à nouveau opérationnel.

Poissons et batraciens
Attention, les hérons peuvent se montrer plus entreprenants à cette saison, quand la nourriture se fait plus rare. Le fait de laisser la végétation en place et de ne couper que ce qui pourrait tomber dans l'eau permet de maintenir des zones où les poissons se sentent protégés.

Les poissons vont manger jusqu'à ce que la température de l'eau du bassin se rapproche de 10°C pour les Koï, 8°C pour les poissons rouges et autres variétés. Ce sont eux qui décident de ne plus manger, alors pas de précipitation ni d'anticipation, ils ont encore besoin de prendre des forces pour passer l'hiver en pleine forme. Les esturgeons mangent toute l'année.

Les bassins

Mois de novembre

Les travaux à effectuer

Plantes aquatiques
Les poissons et la végétation seront bientôt au repos, il convient de ne plus perturber l'équilibre du bassin. Les systèmes anti-gel sont en place, les filets également afin d'éviter toute pollution des jardins aquatiques par les feuilles des arbres. Il convient de retirer les tiges mortes et feuilles des plantes aquatiques.

Il peut être utile de couper quelques plantes oxygénantes qui se seraient trop développées durant la belle saison.

Il est inutile et risqué de rentrer les autres plantes aquatiques à l'abri dans une pièce hors gel par exemple.

Certaines plantes plus sensibles doivent être protégées (paillage), mises à un endroit abrité (profondeur suffisante), ou plus au sec pour éviter de pourrir. Toutes ces précautions permettront aux espèces suivantes (et uniquement celles-ci !) de bien passer l'hiver.

Liste des plantes aquatiques gélives :

Thalia dealbata 50 cm d'eau au-dessus de la souche
Nelumbo nucifera (lotus) 50 cm d'eau au-dessus du rhizome
Cyperus papyrus et alternifolius A rentrer à l'intérieur dans une pièce lumineuse, température > à 15° C
Eicchornia crassipes et pistia stratoites A rentrer
Pontederia cordata et lanceolata 20 à 30 cm d'eau au-dessus du pot
Lobelia red cardinalis et sp. A l'extérieur au sec + léger paillage
Gunnera manicata Rabattre les feuilles bien sèches, les poser sur la souche, recouvrir de tourbe + placer un voile d'hivernage respirant par dessus
Iris ensata (kaempferi) A l'extérieur au sec (pas trop d'humidité au pied l'hiver)
Echinodorus macrophyllus 30 cm d'eau au-dessus du pied
Aponogeton distachyos 30 cm d'eau au-dessus du pot
Nymphéa pygmea sp. 20 cm d'eau au-dessus du pot
Nymphéas exotiques A l'intérieur (température 16 °C)

Vous pouvez placer un filet anti-feuilles.

Certaines personnes posent sur la surface de l'eau un film à bulle pour éviter un refroidissement trop important.

Penser à mettre de nombreux aérateurs pour permettre la continuité des échanges gazeux.

La filtration sera stoppée quand les températures deviendront plus fraîches. Il sera alors temps de nettoyer et de désinfecter à fond le filtre et les différents appareils : pompes, appareil UV (chambre, gaine de quartz, remplacement lampe). On peut nettoyer le filtre avec une solution d'eau de Javel et les pompes peuvent être plongées pendant 24 - 48 heures dans un bain de détartrant spécifique.

Les filtres propres peuvent être remontés pour être prêts pour le printemps, ils doivent rester au sec pendant toute cette période. Les appareils UV gélifs seront dissociés du filtre (pour les modèles combinés) et rentrés dans une pièce hors gel. Les pompes comme nous l'avons vu en octobre peuvent être remises à leur place dans le bassin.

IMPORTANT : D'ici peu, la pompe à air sera placée dans un caisson bourré de ouate synthétique afin d'éviter toute prise d'humidité qui risquerait de bloquer la circulation de l'air dans les tuyaux en cas de gel. Vous pouvez également enterrer les tuyaux pour une sécurité renforcée.

Poissons et batraciens
Les poissons en ce début du mois mangent encore une fois par jour, la température de l'eau est entre 10 et 11° C grâce à l'exposition ensoleillée. Le niveau des bassins reste stable, il n'y a plus guère d'évaporation, ou celle-ci est compensée par les petites pluies.

Dès que le froid arrive (éventuellement avec le gel du bassin) les carpes Koï restent au fond et ne bougent pratiquement plus. Il ne faut plus les nourrir jusqu'au printemps. Parfois lors de journées ensoleillées, elles remontent à la surface prendre un peu de chaleur.

Pour les personnes possédant des esturgeons, n'oubliez pas que ceux-ci continuent de s'alimenter même lorsque la température du bassin est basse.

Les bassins

Mois de décembre

Les travaux à effectuer

Plantes aquatiques

Il est temps de ne plus rien faire... Admirez les décorations matinales avec le givre sur les chaumes des graminées, regarder les oiseaux boire dans le bassin...

Nettoyez le bassin en supprimant toutes les feuilles mortes et la végétation aquatique flétrie ainsi que les lentilles d'eau et les algues indésirables.

Assurez-vous que le système anti-gel fonctionne bien.

Dans la majeure partie des cas la filtration doit être arrêtée. La température de l'eau a beaucoup baissé ces derniers jours, il convient de ne pas accélérer son refroidissement.

Pensez à protéger (gaine) ou enterrer les tuyaux des aérateurs afin que des bouchons de glace ne se forment pas à l'intérieur (condensation) et empêchent l'air de passer malgré la pression. Cela évite aussi les coups de dents de certains rongeurs curieux...

_Poissons et batraciens_
Arrêtez de nourrir les poissons. Rien ne doit troubler leur repos.

Les bassins

www.000webhost.com